mardi 19 avril 2016

Qui es-tu Alaska ? - John Green

   ★ ☆ ★ ★ ☆  ★ ★ 
Auteur : John Green
Edition :Scripto (Gallimard)
Titre original Looking for Alaska traduit par Catherine Gibert
Parution :  2007
Pages : 365
ISBN : 978-2-070577996
Où le trouver ? : Ici
   ★ ☆ ★ ★ ☆  ★ ★ 


Résumé :


Miles Halter a seize ans et n’a pas l’impression d’avoir vécu. Assoiffé d’expériences, il décide de quitter le petit cocon familial pour partir loin, en Alabama au pensionnat de Culver Creek. Ce sera le lieu de tous les possibles. Et de toutes les premières fois. C’est là aussi, qu’il rencontre Alaska. La troublante, l’insaisissable et insoumise, drôle, intelligente et follement sexy, Alaska Young. Qui es-tu Alaska? est LE roman de l’adolescence: les amitiés fortes, l’amour, la transgression, la soif de connaissance et la fondamentale quête de sens. La vie explose dans ce livre qui fait rire et fondre en larmes l’instant d’après et qu’on voudrait ne jamais finir. Le premier roman d’un jeune écrivain brillant, lauréat de nombreux prix littéraires aux Etats-Unis et traduit en dix langues.

Mon avis :


Deuxième John Green à mon actif. Avec avant de le commencer un  grand espoir : le trouver meilleur que La Face Cachée de Margo. Ça a bien commencé j’ai trouvé la mise en place du contexte juste, pas dans le trop (de description, de détails inutiles par exemple…). Plus tard dans ma lecture j’ai « apprécié » le récit du deuil qui lui aussi est juste puisqu’il respecte un certain nombre d’étapes. Et enfin j’ai été émue, oui, à une ou deux reprises. Mais définitivement John Green et moi c’est pas ça…  Par exemple je me suis ennuyée pendant les cent premières pages, à cause d’une impression de déjà vu. Je ne me suis pas attachée aux personnages, je les ais même trouvés distants. Le contexte « intégration scolaire » et « malaise chez les jeunes » est réchauffé.  Alaska est mystérieuse : Trop !! A la fin du livre (qui n’est pas réellement une fin ouverte)  aucune de mes questions n’avait trouvé de réponses c’est gênant : son absence, son petit ami, la passivité de certains (pourquoi ??), « Qui es-tu Alaska ? » La question reste intacte. Aussi le fait que le personnage principal Miles soit complètement obsessionnel à contribué au fait que je n’ai pas accroché pas aux personnages.
Comme pour La Face Cachée de Margo je trouve l’écriture simpliste à la limite enfantine.
Mais si un point m’a réellement gênée c’est celui-ci : La façon de M. Green d’aborder le suicide chez les jeunes d’une manière tellement… Stupide, légère, banale ! Non  !! Ce n’est pas ça ! Ce livre je ne le mettrais pas entre toutes les mains pour un peu que quelqu’un se reconnaisse en Alaska, ce qui est loin d’être improbable, je peux vous assurer que ce personnage peut être susceptible d’être mal interprété, ou suivit… Ce serait triste, dommage, malsain !
Pour conclure ce pavé je ne suis toujours pas convaincue, mais ouverte d’esprit : sous peu je lirais « Nos étoiles contraires » du même auteur et… tout peut arriver !

Appréciation :

Se laisse lire...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Free Tinkerbell Glitter Cursors at www.totallyfreecursors.com