vendredi 22 avril 2016

Geisha - Arthur Golden


☆★ ☆★ ☆★ ☆ ★ ☆★ ☆  ★ ☆★ ☆
Auteur : Arthur Golden 
Edition : Le livre de poche
Parution : 1999
Pages :  601
ISBN : 978-2-253-11795-7
Où le trouver ? : Ici
☆★ ☆★ ☆★ ☆ ★ ☆★ ☆  ★ ☆★ ☆




Résumé : 




À neuf ans, dans le Japon d'avant la Seconde Guerre mondiale, Sayuri est vendue par son père, un modeste pêcheur, à une maison de plaisir de Kyoto.
Dotée d'extraordinaires yeux bleus, la petite fille comprend vite qu'il faut mettre à profit la chance qui est la sienne. Elle se plie avec docilité à l'initiation difficile qui fera d'elle une vraie geisha. Art de la toilette et de la coiffure, rituel du thé, science du chant, de la danse et de l'amour : Sayuri va peu à peu se hisser au rang des geishas les plus convoitées de la ville. Les riches, les puissants se disputeront ses faveurs.
Elle triomphera des pièges que lui tend la haine d'une rivale. Elle rencontrera finalement l'amour...Écrit sous la forme de mémoires, ce récit a la véracité d'un exceptionnel document et le souffle d'un grand roman. Il nous entraîne au cœur d'un univers exotique où se mêlent érotisme et perversité, cruauté et raffinement, séduction et mystère.


Mon avis :


Ce livre aussi loin que je m'en souvienne m'a toujours intriguée, il faut bien reconnaître que sa couverture n'y est pas pour rien... Elle est à la fois très belle et mystérieuse... 
Je me rappelle que lorsque j'étais au lycée j'allais régulièrement dans une librairie toute proche et que ce livre était là sur la table des best-sellers et chaque fois il me faisait de l'oeil ! J'étais étudiante et j'avais le budget qui allait avec, un jour il a été détrôné de la table des best-sellers, mais je ne l'ai jamais oublié. Et quand sans m'y attendre je l'ai rencontré sur un bric à brac pour la modique somme de 0.50 centimes autant dire que je n'ai pas hésité une seconde ! Quand je l'ai acheté j'étais en pleine lecture de "Outlander" (Tome 1) il a donc du patienter un peu, surtout qu'à la fin de ma lecture j'ai eu envie de lectures légères et que j'ai donc lu "Des souris et des hommes" et "Cathy's book" mais enfin son tour est venu...!

Il faut savoir que sans me passionner, la culture japonaise m’intéresse beaucoup, ce qui n'empêche pas que jusque là j'ignorai tout des Geishas. Lorsque la lecture s'associe à l'apprentissage il est extrêmement rare que je sois déçue j'aime vraiment beaucoup apprendre par le biais de mes lectures !

Pour ne pas influencer mon avis j'ai entamé ma lecture sans passer par la case résumé (je m’aperçois que je le fait de plus  en pus souvent d'ailleurs).


Le prologue met en place de façon correcte et complète le contexte, on apprend que l'auteur écrit pour remercier son amie  héroïne-geisha (Sayuri) qui aurait donc choisis de témoigner quant à son passé de geisha. Ainsi je me lançais donc dans la lecture d'un témoignage, retranscrit certes, mais un témoignage, c'est un genre que j’affectionne, le roman marque déjà des points...!


Les premières lignes m'ont suffit (et c'est rarement le cas) à me faire un avis quant à la plume de M. Golden. En effet dés le premiers mots j'ai trouvé à sa plume une légèreté, une tendresse, une délicatesse inédites jusque là dans ma bibliothèque. J'ajouterai que la première réflexion que je me suis faite en entamant ma lecture a été que cette plume avait quelque chose de poétique et d'envoûtant, elle m'a réellement conquise alors même que je n'avais pas finit la lecture de la première page, ce n'est pas peu dire ! 


Quant au contenu même je suis allée de surprises en surprises, bonnes ou mauvaises, c'est simple je n'ai rien vu venir !


On rencontre donc Sayuri alors qu'elle est âgée d'une dizaine d'années et qui à ce moment porte encore son prénom Chiyo ainsi que sa sœur aînée Satsu. Quant aux parents des jeunes filles je ne m'attarderait pas sur ce point sachez simplement que la maman est malade et le papa absolument dépassé par la vie. A court de solution celui-ci en trouve tout de même une : il vend ses filles ! 

L'acheteur de nos jeunes héroïnes manie plutôt bien l'art de la manipulation ainsi Chiyo est convaincue qu'elle et sa sœur ont été adoptées par cet homme quand en réalité il ne les a achetées seulement pour mieux pouvoir les revendre.
Lorsque Chiyo se rend compte de cela le coup est dur et ce passage m'a particulièrement émue ! 
La vie étant ce qu'elle est on ne s'arrête pas et la vie continue pour les deux sœurs, elles sont envoyées à Gion ou elles sont séparées, Satsu est envoyée dans un quartier de prostitution pour résumer simplement, et à partir de ce moment notre lecture est et reste ciblée sur le parcours de Chiyo elle même envoyé dans une Okiya (maison de geishas).

Nous suivons ses premiers pas, et ils sont nombreux : premiers pas dans une ville, puis dans une Okiya, découvertes des coutumes des geishas (dont clairement j'ignorai...tout). C'est un autre point que j'ai beaucoup apprécié découvrir avec Chiyo, apprendre, comprendre le Japon de la crise économique des années trente, puis de la guerre, de voir évoluer certaines coutumes et façons d'être...
Le quotidien de Chiyo n'est pas facile, et loin d'être tout rose, mais il a quelque chose d'élégant, d'attrayant même,  amené par le fait que le Japon est un pays qui tient à ses coutumes et ce depuis toujours. 

Nous continuons donc de suivre Chiyo jusqu'à une scène, LA scène, d'une beauté époustouflante, imprévisible et tellement émouvante ! (Je n'en dirais pas plus !) Là Chiyo va elle même évoluer et va devenir une femme, une geisha : Sayuri. Cependant le destin s'évertue a semer des embûches sur son chemin et il lui arrivera encore de nombreuses péripéties mais que je peux en  citer d'avantage sans divulgâcher tout le roman ! Ainsi je ne parlerai pas de la fin qui est des plus surprenantes et déconcertantes mais que j'ai personnellement appréciée bien qu'elle m'est déroutée et c'est d'ailleurs pour cette raison que ce roman ne sera pas un coup de cœur pour moi, mais de très (très) peu !


Ce qu'il faut retenir de mon avis (encore pas tout à fait remis de cette lecture) c'est que ce roman est une perle ni plus ni moins, découvrir le Japon par le biais de ce roman est selon moi une chance, avec force de détails, de finesse, grâce aux personnages fins, délicats, vivants et humains à la fois et bien la magie opère ! 

Que vous soyez passionné de culture Japonaise ou simplement avide de culture étrangère je pense que ce livre est fait pour vous : c'est une invitation au voyage ! Et j'ajouterai (encore) que l'écriture de M.Golden  à elle seule vaut assurément le détour ! Le destin de Chiyo - Sayuri est passionnant, enivrant, touchant et mérite d'être découvert ! 

Tout de même je pense que le lecteur doit avoir un certain recul quand à la lecture, une geisha étant une geisha certaines scènes pourraient gêner un lecteur un peu jeune ou pas suffisament détaché de sa lecure bien que ces scènes ne soient que suggérées (et avec élégance) elles sont là, maintenant prévenus à vous d'aviser ! 


Si vous avez lu, ou pensez lire ce roman n'hésitez pas à me donner votre avis je serais plus que ravie d'échanger avec vous quant à cette lecture ! ;)


Appréciation :


Une (très) belle découverte !






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Free Tinkerbell Glitter Cursors at www.totallyfreecursors.com