mardi 19 avril 2016

Central Park - Guillaume Musso


   ★ ☆ ★ ★ ☆  ★ ★ 
Auteur : Guillaume Musso
Editions :XO Editions
Langue : Français

Parution :  Mars 2014
Pages : 382
ISBN : 978-2-84563-676-7
Où le trouver ? : Ici

   ★ ☆ ★ ★ ☆  ★ ★ 


Résumé :

Alice et Gabriel n’ont aucun souvenir de la nuit dernière … pourtant, ils ne sont pas près de l’oublier.
New York, huit heures du matin …
Alice, jeune flic parisien, et Gabriel, pianiste de jazz américain, se réveillent menottés l’un à l’autre sur un banc de Central Park.
Ils ne se connaissent pas et n’ont aucun souvenir de leur rencontre. La veille au soir, Alice faisait la fête avec ses copines sur les Champs-Élysées tandis que Gabriel jouait du piano dans un club de Dublin.
Impossible? Et pourtant …
Les questions succèdent à la stupéfaction. Comment se sont-ils retrouvés dans une situation aussi périlleuse ? D’où provient le sang qui tache le chemisier d’Alice ? Pourquoi manque-t-il une balle dans son arme ?
Pour comprendre ce qui leur arrive et renouer les fils de leurs vies, Alice et Gabriel n’ont pas d’autre choix que de faire équipe. La vérité qu’ils vont découvrir va bouleverser leur existence.

Mon avis :


Central Park n’est pas le premier roman de Musso que je lis, après vérification je les ais tous lus exceptés : Sept ans après et L’appel de l’ange. M. Musso est fort, comme à chaque fois que je le lis quand je ferme le livre je ne suis ni satisfaite ni mécontente.  Bref je n’ai pas de réel avis, et ça c’est plutôt rare. En effet comme pour chacun de ses romans l’intrigue est superbe et joue bien son rôle jusqu’aux derniers mots d’ailleurs.  Des intrigues que l’on ne voit pas forcément ailleurs et quand c’est le cas elles sont exploitées de telles façons qu’elles sont tout de même uniques et je trouve ça fabuleux. Ensuite pour être tout à fait honnête je considère les romans de M. Musso comme des lectures « légères », parfaites entre deux pavés plus classiques. Elles ne demandent pas d’effort de concentration particulier puisque sujets bateaux quoique graves, le rythme de l’écriture fait que lorsque l’on se plonge dedans on en ressort assez rapidement en ayant finit le livre sans même le voir… Et c’est ça qui me gêne j’aime le rythme et en même temps je passe ma lecture à pester contre les lenteurs puis les accélérations du récit. Encore une fois avec  Central Park je suis arrivée à la fin frustrée par la rapidité de clôture du texte. Cela ne m’empêchera pas de lire les deux romans encore manquants à ma pile de lecture Guillaume Musso. Mais ce détail me gêne réellement et fait que je n’ai pas d’avis catégorique quand à cet auteur.
Enfin une dernière chose m’a gênée: les incohérences! Qui d’ailleurs ne m’avaient jamais gênées dans ses précédents ouvrages… Peut-être que celui-ci en compte d’avantage… Mais un exemple notamment (: no spoil) : Un vol de voiture dans un embouteillage avec une voiture de police aux trousses qui n’inquiète personne… Non !!
Pour conclure mon avis est donc mitigé dû à l’intrigue captivante, au rythme trop saccadé, à l’attachement aux personnages qui en souffre par instants  et enfin des incohérences perturbantes. J’aime ce livre et l’écriture de M.Musso mais il me laisse cependant sur une drôle d’impression et ça, je n’aime pas.


« Il suffit d’un instant. Un regard. Une rencontre. Pour bouleverser une existence. La bonne personne, le bon moment. Le caprice complice du hasard. »


Appréciation :


Se laisse lire...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Free Tinkerbell Glitter Cursors at www.totallyfreecursors.com